Pour mieux vivre ensemble

Action : Pas de laïcité sans liberté

dimanche 31 mars 2013 par admin

Navigation rapide

Trait d’Union-93 en partenariat avec d’autres associations s’est engagée dans cette action et dans cet appel :

Pas de laïcité sans liberté

En ce jour où notre pays traverse une crise économique et sociale difficile, nous sommes en droit d’attendre de nos élus qu’ils rassemblent les citoyens plutôt que de les diviser.

A l’heure où le populisme et la haine s’expriment de plus en plus ouvertement à travers l’Europe, force est de constater que la classe politique française ne prend pas suffisamment la mesure d’une forme de racisme qui se manifeste désormais librement dès lors qu’elle se dissimule sous les atours d’une laïcité dévoyée de son sens historique, pour en faire un outil d’exclusion des musulmans et musulmanes.

Une fois de plus, la laïcité, censée permettre le libre exercice des cultes dans le respect mutuel des appartenances, se retrouve détourner au profit d’une vision clivante, légitimant le rejet de l’autre en prétendant participer à l’émancipation des individus.

Il semble plus que jamais nécessaire de rappeler quelques vérités élémentaires : il n’existe pas de laïcité sans liberté. Il n’existe pas de liberté sans tolérance. Il n’existe pas de tolérance sans respect de la différence de l’autre.

La neutralité à laquelle les tenants d’une laïcité d’exclusion voudraient nous astreindre est celle du néant, de la non-expression, d’un modèle niant toute forme de diversité. Elle n’est ni plus ni moins qu’une censure de l’expression d’un choix, en l’occurrence religieux.

Dès lors, nous voulons réaffirmer notre volonté de vivre et d’évoluer dans une société où la différence est une richesse et où le respect de l’autre, dans tout ce qui fait sa singularité, est une valeur centrale, en accord avec les Droits de l’Homme tels qu’y souscrit notre pays.

Nous attendons de nos maires, de nos députés, de nos ministres et du président de la république, qu’ils soient les garants de ces droits, sans jamais céder à la tentation populiste de ceux qui voudraient, aujourd’hui comme durant les pages les plus sombres de notre histoire, mettre à l’index une communauté, en cherchant des excuses à leur racisme et (aujourd’hui) à leur islamophobie.

Plutôt que de se lancer dans une surenchère législative qui viendra, une fois de plus, restreindre les libertés fondamentales au mépris des dispositions du droit international, nous proposons de faire un état des lieux de ce qu’est devenue l’islamophobie en France. Une commission parlementaire réunie sur ce sujet pourra étudier les dérives auxquelles a donné lieu l’instrumentalisation de l’identité nationale, des luttes féministes et de la laïcité, et prendre la mesure du racisme et de la haine qui visent aujourd’hui nos concitoyens musulmans.

Intellectuels, universitaires, élus locaux, cadres associatifs, journalistes, artistes ou simples citoyens, nous voulons croire que dans la France de 2013, il existe encore des responsables politiques capables d’être à la hauteur de ces enjeux et de se positionner clairement et efficacement contre l’intolérance et le rejet. Nabil MATI, Nabil ENNASRI, Sami DEBAH et Marwan MOHAMED souhaitent vous rencontrer le plus tôt possible.

Cordialement, Trait d’Union-93


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1092478

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d - JeSurfe France

     RSS fr RSSE. Sujets de Société   ?

Creative Commons License